Quelles poules choisir? "Pondeuses" ou pures races?


Ce que l'on appelle "poule pondeuse" est en réalité une poule hybride, créée par les industriels pour obtenir une ponte intensive (250 à + de 300 oeufs/an), sur une courte période (la première année de ponte est la plus intense) et à un jeune âge (dès 20 semaines). La recette pour obtenir ces souches est bien gardée, impossible d'en produire pour un particulier.

L'objectif est purement économique. Produire beaucoup tout en ayant le moins de frais possible. Les animaux consomment moins d'aliment, pendant moins longtemps et ils sont réformés (mis à la retraite) rapidement (18 mois en général) pour être remplacés par un nouveau lot.

Parmi ces races (on devrait techniquement employé le terme 'souches'), la rousse (toutes les souches), la harco, la Médicis, la Sussex hybride, la coucou Marans, la coucou de Rennes hybride, la Leghorn hybride, la Azur, la Noirans...


  • Les avantages sont donc: un prix d'achat moins élevé, une production d'oeufs rapide et quasi-quotidienne, une quantité d'aliment ingéré moindre.


  • Les inconvénients sont: une durée de vie courte (5 à 6 ans maxi), une durée de ponte encore plus courte et qui diminue avec le temps. En cas de reproduction, une descendance qui aura peu d'intérêt autant en terme décoratif qu'en terme de production d'oeufs. Admettons aussi que les hybrides sont moins rustiques, elles sont adaptées à un élevage professionnel ou chaque besoin est scrupuleusement comblé.

De plus, les souches dîtes 'légères' (rousse, harco, Leghorn, Azur...) ne se consomment pas. Leur production de muscle est insuffisante et leur chair est filandreuse. Les souches lourdes (Sussex, coucou, cendrée) se consomment mais n'ont pas un intérêt gustatif extraordinaire.


Les pures races:

Les poules pures races sont des races anciennes, qui ont donc un patrimoine génétique stable. Qui veut une descendance de poules Gournay par exemple n'aura qu'à posséder un parc de Gournay, il aura toujours des Gournay pures avec les qualités associées à la race.

Chaque race a été travaillée pour trouver les meilleures performances durables. Les buts recherchés peuvent être la qualité de la chair, la qualité de la ponte sur le long terme, la résistance au climat chaud ou froid, le caractère docile ou plutôt indépendant...

  • Les inconvénients: mis à part le tarif d'achat plus élevé (environ le double de la poule hybride), aucun.


  • Les avantages sont nombreux:

Longévité ( 10 à 15 ans)

Ponte moins précoce et moins intense mais pondent toute leur vie, certaines races jusqu'à 250 oeufs par an tout de même (Gournay, Leghorn pure, Sussex pure...)

Certaines races pondent même en plein l'hiver.

Elles sont plus rustiques, adaptées à un élevage familial et supportent quelques erreurs de départ.

Elles sont beaucoup plus décoratives. Les naines en particulier mais pas seulement.

Quelques races sont réputées pour leur chair exceptionnelle (La Faverolle à la chair fine, la Gournay à la chair persillée, les Braekels au goût de faisan...)

La vente d'oeufs fécondés (2.00 € l'oeuf en moyenne) et de poussins pure race permet de largement financer tous les frais annuels engendrés par l'entretien du cheptel.

Alors lesquelles choisir?

La poule de race est un meilleur investissement, mais le prix de départ est plus élevé. La production d'oeufs est plus importante avec les poules hybrides mais il faut les remplacer régulièrement.

Alors peut-être est-il judicieux d'en posséder un peu de chaque. A condition toutefois de ne pas faire de croisements, ce qui annulerait les qualités génétiques des unes et des autres.

Panier

    Votre panier est vide