Pour mener à bien l'élevage de vos poussins, il faut être particulièrement attentif à 3 points:

La chaleur

L'hygiène

L'alimentation


La chaleur:

Le 'coup de froid' est la première cause de mortalité du poussin. Il n'est pas forcément détectable le jour même. Si les poussins sont anormalement serrés, voir se montent les uns sur les autres, il y a un gros manque de chaleur, la mort peut survenir rapidement, on peut le voir et le comprendre immédiatement.

Mais si le manque de chaleur est moins sensible, par exemple si l'éleveuse est placée dans une pièce trop froide, même équipée d'une lampe qui produit la température souhaitée, les petits vont 'tomber comme des mouches' alors que la température mesurée semble normale.

Dans ce cas de refroidissement subtile, d'un environnement trop frais, trop humide ou la présence de courants d'air, les poussins adoptent un comportement souvent confondu avec la coccidiose: duvet ébouriffé, apathie, diarrhées. Les petits meurent par vague chaque jour jusqu'au dernier.

Veillez donc bien à ce que la température dans laquelle se trouve l'éleveuse soit tempérée, autour de 20 °C. Ce point est aussi important que la température du point chaud de la cage qui doit être de 35 °C la première semaine. Au bout d'un mois, les petits auront encore besoin de 20 °C.

Vu ce point crucial, il peut être risqué de tenter l'expérience de faire adopter des poussins par une poule qui couve.

Elle peut tout à fait les accepter mais les négliger. Ils auront alors trop froid et mourront rapidement. Soyez prêts à toute éventualité. Préparez une éleveuse à bonne température pour y transférer les poussins au moindre doute.

Attention! Les poussins sont tout aussi sensibles aux 'coups de chaud'. Bien que moins fréquent, cela peut arriver lorsqu'une cage a été placée en plein soleil ou durant un trajet en voiture par temps caniculaire.

Note: les pintadeaux et dindonneaux sont particulièrement sensibles à l'humidité.


L'hygiène:

Prévoyez une hygiène irréprochable. La cage d'élevage doit être séparée en deux grands pôles. Un pour le repos avec le point chaud, l'autre pour le nourrissage. La litière de la totalité de la cage sera changée au moins une fois par semaine. Davantage avec la croissance des jeunes ou selon la quantité de poussins présents.

Utilisez une litière bien sèche, dune épaisseur suffisante pour garantir l'isolation du sol. La cage ne doit jamais dégager d'odeurs fortes. Nettoyez régulièrement le bac et les accessoires, désinfectez 1 fois par semaine.

Tant que les petits ne côtoient pas d'autres volailles et ne sortent pas en parc extérieur, ils ne risquent pas d'être atteints par des parasites, virus ou bactéries. Le jour venu de leur premiers pas en extérieur, vermifugez. Renouvelez le traitement chaque mois puis une fois par an. Faites également un traitement préventif anticoccidien régulier jusqu'à leurs 6 mois, puis une fois par an.


L'alimentation:

Oubliez les pâtées maison. Vos poussins ont besoin d'une dose équilibrée de calcium, protéines et lipides pour se développer. Des jeunes mal nourris vivront. Mais ils donneront des adultes frêles et vulnérables.

Distribuez un aliment spécial poussin à volonté. C'est un aliment facile à stocker et à distribuer. Sous forme de granulés ou de farine, il oblige le poussin à consommer tout ce dont il a besoin sans pouvoir trier.

Conserver une alimentation 1er puis 2ème âge jusqu'à 5/6 mois.

L'eau sera renouvelée chaque jour, même si elle paraît encore propre. L'abreuvoir sera nettoyé chaque jour et désinfecté une fois par semaine.

Panier

    Votre panier est vide