L'alimentation

Comme pour tout être vivant, la qualité de l'alimentation est capitale pour nos animaux. Quelques bases suffisent pour acquérir de bons reflexes. 

La production des poules pondeuses annoncée sur le présent site n'est garantie qu'avec l'alimentation décrite ci-dessous. Elles sont vendues entre 17 et 20 semaines et commancent à pondre à partir de 20 semaines.


Les poules:

Les volailles qui ont la chance de profiter d'un large espace herbeux comblent déjà une grande partie de leurs besoins grâce aux petits animaux qu'elles dénichent dans le sol et un apport constant de verdure. Mais il est rare qu'un parc offre tous ces avantages toute l'année pendant des années.

Il faudra donc bien sûr compléter ce menu par une bonne dose de céréales (blé, maïs sans excès, avoine, sorgho...)

Les poules pondeuses ont un besoin accru de protéines pour produire la quantité d'oeufs espérée.

Or, il est bien difficile, voir impossible de parfaitement doser les céréales pour avoir un bon taux de glucides, lipides et protéines. C'est pour cette raison qu'il existe des mélanges adaptés prêts à l'emploi.

Ces mélanges sous forme de farine, de granulés ou de grains et granulés mélangés contiennent au minimum 16 % de protéines.

D'où proviennent ces protéines?

Il ne s'agit pas de farines animales telles que celles distribuées pendant une sombre époque au gros bétail.

Les protéines sont toutes d'origine végétale, grâce à un mélange de grains bien dosé.

La présentation de cet aliment sous forme de farine signifie simplement qu'il a été finement concassé. La présentation sous forme de granulés indique que l'aliment a été aggloméré pour éviter que certains animaux ne trient et déséquilibrent ainsi leur ration.

L'aliment complet sur le marché des poules pondeuses est donc un aliment plutôt sain et simple à utiliser. Les seuls additifs sont des minéraux et vitamines. On est loin des croquettes pour chien et chat qui sont un véritable scandale. Analysez leur composition, vous vous apercevrez qu'on les nourrit malheureusement avec un aliment très proche de celui de la poule!

Pour compléter, vous pouvez ajouter des légumes et des fruits. Plus de légumes que de fruits. Certains donnés tel quel (salades et légumes feuilles), d'autres plus coriaces seront râpés ou hachés.

Alors, si vous comptiez sur vos poules pour faire des économies... on ne va pas vous mentir. Les restes de table, c'est un argument de vendeur et uniquement de vendeur. Vous ne parviendrez jamais à nourrir même une seule poule avec vos restes de repas. Surtout que vous ne pouvez pas tout donner à vos poules. En gros, rien d'épicé. 

Le pain sec trempé c'est bien aussi. Mais il faudra quand même ajouter environ 150 gr de grain par poule et par jour.

Dans la catégorie 'j'ai toujours fait comme ça', on rencontre de temps à autre des personnes qui donnent uniquement du blé parce que c'est pas cher (quoi que...), du pain dur et des restes ou une seconde céréales (au diable l'avarice!). La production d'oeufs est certainement bien loin de la capacité véritable de la poule, même si on affirme souvent le contraire. 

Si vous êtes dans cette approche, ne le dîtes pas quand vous nous rendrez visite. Vous risqueriez de repartir sans poules.

Et enfin: de l'eau propre changée chaque jour et un abreuvoir désinfecté au moins une fois par semaine. Du grit.


Les cailles et pintades:

Le régime alimentaire de la caille et la pintade est plus riche en protéines. Idéalement donc, on lui distribue des granulés poussin, pintadeau, faisandeau. Cet aliment contient 21 à 23 % de protéines indispensables au bien être et à la ponte des cailles.

Elles aussi apprécient les végétaux mais s'en passent aussi facilement. Elles consomment beaucoup de grit et cherchent sans cesse à picorer des insectes.

Si vous souhaitez que vos cailles pondent même en hiver, il faudra distribuer cet aliment complet toute l'année. Elles devront également vivre dans un parc bien exposé à la lumière du jour.

Des cailles qui vivent sous abri sombre, cave, garage ou cabanon s'arrêteront de pondre dès que les jours raccourcissent.

Et enfin: de l'eau propre changée chaque jour et un abreuvoir désinfecté au moins une fois par semaine. 


Les dindons:

L’alimentation d’une dinde de chair est essentiellement composée de céréales, comme le maïs ou le blé (60 à 70 %), mais également de protéines végétales comme le tournesol, le soja, le colza, le pois (30 %) et d´oligoéléments et de vitamines (10 %), qui lui apportent le calcium pour consolider ses os. On ne peut que vous conseiller à nouveau d'acheter un mélange prêt à l'emploi, parfaitement dosé, variant avec l'âge de l'animal.

N'oubliez pas comme pour les autres volailles un apport de grit à picrorer.


En conclusion, les industriels, souvent accusés à tort et à raison, ont mis au point des aliments complets, prêts à l'emploi et faciles à distribuer. Ces recettes sont de plus à prix très accessible. Pourquoi prendre le risque de distribuer une ration déséquilibrée?

Il en existe aussi en version BIO et sans OGM si vous êtes sensibles à ces causes.

Si vous avez un ami ou un voisin qui peut vous fournir en blé ou en maïs, prenez avec précaution. Renseignez vous sur le pourcentage maximal à ajouter pour conserver une alimentation équilibrée.

Des animaux trop gras nourris avec trop de maïs par exemple s'arrêteront rapidement de pondre.

Panier

    Votre panier est vide